AISCAL : agence immobilière et sociale

AISCAL : agence immobilière et sociale

Créée en juin 2008, l’AISCAL est une agence immobilière à vocation sociale, avec le soutien de l’état et des collectivités dont Caen la Mer. Elle recherche des propriétaires qui acceptent, en échange de garanties, de louer leurs biens aux plus démunis.

 

Ils sont jeunes ou retraités, à la recherche d’un emploi ou même salariés. Souvent très isolés et avec des revenus modestes. Dans ces cas-là, trouver un logement s’avère compliqué. « Dans le public, la priorité est accordée aux familles sur des listes d’attente déjà longues, et les structures d’hébergement temporaires sont saturées », constate Marc Gignoux, président de l’agence immobilière à vocation sociale du Calvados (AIVS), créée en 2008 à l’initiative de plusieurs associations locales (Amis de Jean Bosco, Revivre, Habitat et Humanisme, Itinéraires et le Comité local pour le logement autonome des jeunes).

Près d’une cinquantaine d’agences de ce type (AIVS) existent déjà en France. La plupart, comme l’AISCAL, sont des associations, mais répondent aux obligations légales de la profession d’agent immobilier. Ainsi habilitées à administrer des biens, leur différence avec les agences immobilières classiques se situe dans l’accompagnement social des locataires, destiné à prévenir et gérer les risques locatifs encourus par le propriétaire (impayés, dégradations…). Grâce à ses partenaires et aux dispositifs légaux d’aide à la solvabilité des ménages (allocation logement directement versés à l’agence, Fonds de solidarité pour le logement…), « l’AISCAL offre aux propriétaires toutes les garanties que ceux-ci sont en droit d’attendre », assure Marie-Laure Jean, gérante de l’agence.

L’AISCAL gère actuellement une quinzaine de logements. Tous sont aujourd’hui occupés. Depuis le démarrage de ses activités, l’agence a reçu plus de 120 demandes. Celles-ci lui parviennent par l’intermédiaires de travailleurs sociaux. « La demande doit s’inscrire dans un projet ou une dynamique d’insertion », souligne Marie-Laure Jean.

L’agence lance un appel aux propriétaires. « Les besoins concernent essentiellement des petits logements de type studio ou F2, en bon état et à des loyers raisonnables, et en particulier sur l’agglomération caennaise. » L’AISCAL espère en gérer 150 d’ici 5 ans.

> Télécharger l’article

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
youv_aiscal