Logements vides : appel aux propriétaires

logo ouest france

Logements vides : appel aux propriétaires

Quatre questions à…

 

Daniel Gaunet, vice-président de l’association Habitat et Humanisme et Marc Gignoux,administrateur de l’agence immobilière et sociale du Calvados (Aiscal).

Habitat et Humanisme lutte contre le « mal logement ». Comment ?

Daniel Gaunet : Nous proposons à des personnes en grandes difficultés l’accès à un logement décent et à faible loyer. Des personnes seules la plupart du temps, ou des familles monoparentales vivant jusqu’ici en foyer logement, ou occupant des appartements insalubres. Nous accompagnons aussi chacun d’entre eux vers une réinsertion sociale ; c’est notre objectif. La grande majorité des gens que nous aidons y parvient, c’est-à-dire renoue des liens avec la famille, avec l’environnement proche. Ensuite vient l’espoir d’une réinsertion professionnelle.

Les logements que vous leur proposez vous appartiennent ?

D. G. : Nous avons notre propre parc immobilier, que nous étoffons d’année en année grâce à des subventions publiques, et un système d’épargne solidaire. Nous sommes propriétaires de 28 logements, essentiellement des studios, T1 et T2. Nous avons aussi racheté à la Ville un immeuble de 7 logements supplémentaires. Actuellement en réfection, il sera prêt en mai. Un autre de cinq logements suivra à la rentrée 2011. Nous avons aussi un projet de maison-relais ; une sorte de pension de famille de 15 à 20 logements destinés à des personnes non autonomes.

Vous faites appel aussi aux propriétaires privés ?

D. G. : Oui, depuis quatre ans. Et aujourd’hui, des gens que nous suivons occupent 27 logements privés.

M. G. : On peut comprendre les réticences d’un propriétaire à louer son bien à des personnes aux très faibles ressources. C’est pour ça que nous avons créé une agence immobilière à vocation sociale. Ça rassure le propriétaire. En contrepartie de son geste solidaire, nous garantissons un suivi du locataire, on sécurise. Nous gérons ainsi soixante logements.

On connaît le nombre de logements vacants à Caen ?

D. G. : C’est très difficile de le savoir. Il y aurait aussi 20 % de logements inoccupés dans le quartier de l’île Saint-Jean ; des appartements qui ne sont plus aux normes, et dans lesquels les propriétaires n’ont pas, la plupart du temps, envie d’investir. En revanche, on sait juste qu’il manque environ 700 logements sociaux, d’après la Ville.

M. G. : Quoi qu’il en soit, si des propriétaires ont un logement vide, qu’ils s’adressent à nous. Ils peuvent même nous le confier sous mandat de gestion.

Association Habitat et Humanisme, 18, rue de la Girafe, tél. 02 31 84 62 52 (propsol.habitat-humanisme.org)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone
youv_aiscal